FLEURUS PRESSE reçoit la visite des lauréats du concours MEDIATIKS organisé par le CLEMI

Le 5 juin, des collégiens lauréats du concours MEDIATIKS, organisé chaque année par le CLEMI pour récompenser des médias scolaires, ont rencontré les équipes de FLEURUS PRESSE et du groupe UNIQUE HERITAGE MEDIA.

Après la cérémonie de remise des prix, au cours de laquelle les journalistes en herbe ont reçu une tablette remise par Élise Lucet, la marraine du concours Médiatiks 2018, les ados ont enchaîné avec la « visite médias », offerte à chacun des lauréats, histoire de comprendre le fonctionnement d’un groupe de presse.

reportagephoto

Photo : La Grand-Combe, meilleures mines ? Mauvais présent ? Mauvais futur ? Meilleur reportage photo 2018 réalisé par les élèves du collège Léo Larguier de La Grande-Combe (30) © Marion Gillot / Fleurus Presse

UNE VISITE DE A À Z

Chez FLEURUS PRESSE, les collégiens ont d’abord rencontré les équipes des rédactions jeunesse. Au Monde des ados, ils ont suivi les différentes étapes de la réalisation du magazine (conception du chemin de fer, commande des illustrations, relecture des articles, mise en page). La visite s’est poursuivie par les rédactions de National Geographic Kids et de Quelle Histoire Mag. Les ados ont ensuite longuement échangé avec les journalistes des P’tites Sorcières, un titre que la délégation -quasi exclusivement féminine (un seul garçon !)- connaissaient sur le bout des doigts. Cela a été aussi l’occasion d’une joyeuse découverte : même les bébés ont leur journal : Papoum !

mda2

Photo : À la rédaction du Monde des ados © Marion Gillot / Fleurus Presse

redacjeunesse

Photo : Avec les rédactions jeunesse, les ados découvrent le travail des journalistes de
Papoum, P’tites Sorcières, Histoires Vraies © Marion Gillot / Fleurus Presse

princesses

Photo : Et P’tites Princesses © Marion Gillot / Fleurus Presse

Avec WONDERCITY, les collégiens ont découvert une partie de l’activité numérique du groupe. À la régie publicitaire, ils ont appris comment les publicités se retrouvent dans les magazines et surtout, pourquoi elles sont nécessaires ! Ils ont aussi passé une tête dans les bureaux des services comptabilité et ressources humaines.

 

wondercity

Photo : L’équipe de Wondercity © Marion Gillot / Fleurus Presse

Enfin, le service marketing a expliqué comment s’organisaient les campagnes auprès des lecteurs et futurs lecteurs.

La visite s’est achevée avec une séance de graphisme du côté de QUELLE HISTOIRE et une démonstration de l’application PILI POP.

quellehistoire

Photo : Observation du travail des graphistes de Quelle Histoire © Marion Gillot / Fleurus Presse

pilipop

Photo : Démonstration des applications Pili Pop © Marion Gillot / Fleurus Presse

UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE

Venus de La Grande-Combe, dans le département du Gard, et pour la première fois à Paris, Faël, Mathilde, Amina et Zéna ont longuement parlé du reportage photo pour lequel ils ont été récompensés. Inscrit dans un EPI (Enseignement pratique interdisciplinaire) et conduit par quatre enseignants et le photographe Nanda Gonzague, leur reportage évoque leur ville en images : son glorieux passé minier, son triste présent et son avenir qui pourrait être meilleur si… les commerces revenaient, si les rues se coloraient de containers, si les rives du Gardon pouvaient être aménagées avec des transats et des parasols.

« Je n’aime pas trop ma ville. Il ne reste plus qu’un snack et un bureau de tabac », se désole Faël. « Pour acheter nos vêtements, on est obligé d’aller à Alès ou Nîmes », renchérissent Mathilde et Zéna.

C’est d’ailleurs à Nîmes que les filles se projettent dans quelques années. Pas question de rester à La Grande-Combe ! Mais grâce à ce projet, le regard des ados a changé. « On a rencontré d’anciens mineurs qui nous ont parlé de notre ville »,  ont raconté les journalistes en herbe.

Du côté d’Erquy (Côtes-d’Armor), l’ambiance est maritime. Thalassa News, lauréat du prix du meilleur journal imprimé, évoque largement la mer et l’identité bretonne.

« J’ai eu envie de faire un article sur les  expressions. Je me suis inspirée du programme télé Les marseillais vs le reste du monde », sourit Sarah, l’auteur de l’article. « C’est important de s’exprimer à notre manière à nous », a conclu Elise.

thalassanews

Photo : Thalassa News, meilleur journal imprimé 2018. Une partie des journalistes de Thalassa News, le journal du collège Thalassa d’Erquy (22) © Marion Gillot / Fleurus Presse

Sans doute la leçon la plus importante de cette journée placée sous le signe de l’éducation aux médias et à l’information à laquelle nous étions très heureux de nous associer.

En savoir plus sur le concours Mediatiks

Découvrez Thalassa News

Découvrez le reportage photo “La Grand’Combe